mercredi 1 novembre 2017

C'était octobre 2017

A peine le temps de se remettre du rush de la rentrée que le mois d'octobre a débuté sur les chapeaux de roues comme tous les ans avec l'anniversaire de miss Little 1 dès le début du mois. Pour ses 8 ans, elle a choisi un thème "reine de la mode". Une après-midi plutôt simple à gérer avec un nombre d'invités raisonnables (contrairement à l'an dernier) et une grande fille ravie de sa journée.

Le rythme de cette nouvelle année a commencé à se prendre. J'adore vraiment le mois d'octobre. C'est un mois plus light que septembre. Il y a encore de très belles journées. La nature se pare de toutes ces teintes qui m'émerveillent chaque année. J'ai l'impression de vivre au milieu d'une toile de maître quand j'ouvre mes volets, quand je conduis pour aller au travail, quand je me balade dans les bois. Je profite aussi de la chaleur de ma Petite Maison quand les premiers frimas pointent le bout de leur museau gelé.

(Pardon pour la qualité de la photo qui reflète si mal les couleurs pourtant flamboyantes)

J'ai aussi pris le temps de réaménager et de redécorer un peu mon intérieur laissé à l'abandon depuis la naissance de Little 3 et j'y ai pris beaucoup de plaisir.

En parlant de plaisir, je profite pleinement aujourd'hui de mes petits bonheurs quotidiens à tel point que j'ai écrit sur le sujet (ici).

Little 3 a eu 2 ans à la fin du mois. Une journée que nous avons passé en famille. Je suis émue, heureuse et soulagée (oui soulagée) qu'elle ait passé ce cap ce qui signifie la fin des dents qui poussent (donc des nuits pourries à rallonge), des risques d'infarctus 50 fois par jour ("ne grimpe pas là dessus", "attention au rebord de la cheminée", "ne met pas ça à la bouche"...). Nous pouvons avoir une quasi conversation avec elle, elle joue seule ou avec ses sœurs, est toujours très câline par contre bonjour le Terrible Two! Mais comme avec elle nous avions eu le Terrible New Born ainsi que le Terrible 1, ce ne sont pas de petites monstrueuses crises d'opposition qui vont nous effrayer (du moment qu'on dort la nuit).

Les vacances de la Toussaint ont commencé pour le plus grand bonheur de tout le monde. Il y a eu des journées au centre de loisirs pour les unes (elles ont adoré l'escalade et la sortie ciné comme que de simplement rester jouer au centre) ou chez Nounou pour l'autre, des journées chez les grands-parents et avec les cousins, une sortie en famille au cinéma (My Little Pony avec le Presque Mari oui oui), suivi d'un repas Fast Food et d'un tour chez Villaverde où nous avons pu admirer les décos de Noël : un espace entier qui a fasciné mes Littles déjà réjouies par l'arrivée des premiers catalogues de jouets quelques jours avant (nous étions le 29 octobre donc). 

Puis elles ont fêté Halloween (une grande première pour les Littles 2&3, Little 1 ayant déjà pris de l'avance l'an dernier chez son oncle). Cette année, elles ont retrouvé les copines et ont sonné à quelques maisons ciblées. Nous avons pris des photos, fait un goûter d'Halloween et elles ont joué et dansé. Du pur plaisir.


Enfin l'événement du mois, c'est Little 2 qui a fait sauté les petites roulettes du vélo et qui a définivement relégué la draisienne à sa frangine!

Et vous, ce mois d'octobre?


dimanche 29 octobre 2017

Mes petits bonheurs

Ce soir, je suis d'humeur joyeuse. Plus précisément je suis heureuse. Depuis que mes nuits sont plus régulières et que la fatigue qui me collait à la peau depuis deux ans commence à s'estomper, je regarde mon joli monde sans filtre et ce que je vois me comble de joie.

Voici tout ce qui me rend heureuse en ce moment (liste non exhaustive):

- Observer mes 3 Littles jouer ensemble, s'inventer des histoires, se câliner et se consoler quand l'une d'entre elle a un chagrin.


- Quand elles regardent la télé, blotties les unes contre les autres, je les observe et je les trouve tellement craquantes que mon cœur s'emballe de bonheur.

- Dans le même registre, j'adore les voir grandir, être surprise quand l'une ou l'autre sait faire quelque chose de nouveau. Tous ces moments où je les trouve formidables, où je suis épatée de tout ce qu'elles savent déjà faire. Quand l'émotion se dispute avec la fierté et que vibre la fibre maternelle.



- J'adore quand mon Presque Mari leur explique des choses, la vie et tout.

- J'adore savoir que chaque soir, nous nous retrouvons tous les cinq. Pour ceux qui nous connaissent,  vous savez que ce type de routine quotidienne est assez récente et presque un luxe pour nous (le Presque Mari ayant travaillé en déplacement pendant 12 ans). Nous avons enfin l'impression de vivre une vraie vie de famille.

- Depuis nos vacances en Bretagne cet été, nous faisons de plus en plus de sorties agréables tous les cinq. La logistique est moins lourde avec un enfant de 2 ans qu'avec un bébé et c'est cool pour les plus grandes aussi.

- Je dépense une grande partie du budget familial (mais je vais me calmer chéri, hein?)  en mobilier et décoration depuis quelques semaines. Ces deux dernières années, nous étions en mode "survivor" et j'avais laissé tomber la maison (et plein d'autres choses d'ailleurs). Aujourd'hui, je retrouve le goût et l'envie de nous aménager un nid douillet.

- Je continue la pâtisserie et je tente des nouveaux trucs. Je cuisine même des légumes en mixant les épices (ce qui a un peu moins de succès quand même) mais je prend plaisir à prendre le temps de cuisiner.

- J'aime quand je réussi à m'échapper de temps en temps et retrouver ce fameux "temps pour moi": une virée chez le coiffeur, une balade dans la nature, des longueurs à la piscine, une soirée entre copines et le graal, une soirée en amoureux (vous avez vu la subtile demande de baby-sitting à lire entre les lignes 😉).

- J'ai aussi plein de projets pour nous. J'ai envie de profiter pleinement de ces quelques années que j'imagine plus posées (avant que l'adolescence de Little 1 ne pointe le bout de son nez).

- Aujourd'hui, j'engrange les bons moments, les petits et les grands bonheurs pour les ajouter à ma collection de souvenirs précieux.

NB: Cet article guimauve et bisounours est rédigé sans l'aide d'aucune substance, alcool ou autre (Quoique, j'ai vu My Little Pony au cinéma cet après-midi 🤔).

dimanche 1 octobre 2017

Retour sur le mois de Septembre 2017

Allez, c'est parti pour la rétrospective du mois:


En Septembre, Little 1 a fait sa rentrée en CE2. Ne parvenant pas à faire un choix entre la Danse Classique et le Judo, elle fait...les deux. J’émets quelques réserves cependant car je crains qu'elle ne soit fatiguée par ce rythme à la longue. Enfin à voir. Nous avons fait une journée mère-fille en tête à tête et ça nous a fait un bien fou: au programme: coiffeur, perçage des oreilles, MacDo à midi et shopping. Une échappée dans le quotidien et le plaisir de profiter l'une de l'autre sans interruption ni intrusion de petites sœurs. J'envisage évidemment de prévoir le même type de journée avec Little 2 et d'autres moments seule avec Little 3.

Little 2 est entrée en Moyenne Section. Elle peste parce qu'elle doit encore faire la sieste à l'école et râle parce qu'elle mange à la cantine tous les jours. Pas sûr que l'engouement scolaire ne la porte encore cette année. Elle a laissé tombé la Baby Gym pour la Danse Classique et enfile son Tutu dès qu'elle sort de l'école. Little 2 est la pro du déguisement ou du style "personnel". Anticonformiste jusqu'au bout des ongles, alors que son ainée est très conventionnelle. Bref, deux tempéraments opposés qui s'affirment de plus en plus et qui font s'alterner les périodes de complicité et celles d'affrontement.

Little 3 effectue sa dernière année chez Nounou. Elle adore aller enquiquiner ses sœurs, exige d'obtenir immédiatement le jouet qu'elles ont dans les mains et nous avons commis l'erreur au départ de demander aux grandes de céder car "elle est petite, elle ne comprend pas" (et aussi pour avoir la paix et stopper les hurlements de Little 3)... avant de réaliser qu'elle comprenait très bien ce qu'elle faisait et prenait ainsi le dessus sur tout le monde. Quels incorrigibles parents naïfs nous sommes!

Quand elles ne sont pas en train de brailler pour une raison ou une autre, nous profitons pleinement de leurs câlins-bisous et de ces moments de grâce où elles partagent un jeu, un goûter, une blague ou autre à trois et qui nous font oublier tout le reste.

Avec le temps froid et pluvieux qui a accompagné la rentrée, les microbes ont fait un retour fracassant dans notre Petite Maison (alors que je pensais avoir été bien claire avec eux et que j’espérais ne pas les revoir  avant un bon moment): bronchite, toux, rhino, laryngite,... Nous y sommes tous passés et bien entendu, ça m'a mise à plat de suite. Depuis, je nous bourre de vitamine C, oranges, kiwis, gelée royale, levure de bière,.... Aucune envie de repasser un hiver comme l'an dernier.

J’espérais avoir le temps, ainsi que mon Presque Mari, de pouvoir faire une activité aussi chacun de notre côté, mais le planning est beaucoup trop chargé la semaine et nous nous écroulons de fatigue chaque weekend. Du coup, j'essaie d'aller à la piscine 2 à 3 fois par mois et lui fait un tour en moto de temps à autre pour s'aérer.

Il nous a bien fallu 3 semaines pour se caler un rythme. J'ai passé le mois totalement submergée et je commence seulement à me faire à ce nouveau tempo qui rythmera cette nouvelle année. J'essaye de rester vigilante autant que possible sur les signaux d'alerte de ma fatigue. Encore une fois, les mauvais souvenirs des deux dernières années me poursuivent et me terrifient. Heureusement, le sommeil de Little 3 est moins anarchique.

J'essaie de m'organiser un maximum: planification des repas, courses, ménage, garde des enfants... Mais même comme ça, je me rends compte chaque semaine que certaines choses ne pourront pas être faites, surtout si j'ai le malheur de m'accorder une matinée pour aller nager ou une journée avec une de mes Littles, une amie ou autre. Je n'ai toujours pas trouvé le moyen de faire rentrer quatre journées en une. Alors, je laisse tomber le moins urgent: les vêtements ne seront jamais pliés (certainement pas repassés) ni rangés dans les armoires. Chaque soir, je pioche le linge propre en vrac dans les panières et ça sera ainsi toute la semaine. Sur le principe et objectivement, je suis clémente avec moi-même. En réalité, je dois composer quotidiennement avec ce sentiment de culpabilité de n'être pas à la hauteur, d'être un peu partout à la fois: à peu près maitresse de maison quand je ne fais le ménage qu'une fois par quinzaine, à peu près Maman quand je n'ai que peu de contacts avec l'école (les horaires de l'école ne correspondant pas avec mes horaires à moi sans compter le temps de trajet pour me rendre sur mon lieu de travail), à peu près mauvaise professionnelle quand je dois appeler ma directrice pour l'informer que je prends ma sixième journée enfant malade de l'année ou que je laisse mon téléphone en vibreur en réunion pour échanger des SMS avec la Nounou pour savoir si Little 3 a eu de la fièvre. Je me sens nulle quand tous les soirs, je promets à chacune que demain soir, je leur lirai un petit livre ou que je resterai plus longtemps à discuter et que le lendemain, je suis dans le même état de fatigue et que je n'ai qu'une envie c'est qu'elles s'endorment rapidement. Je me sens nulle quand mon Presque Mari se plaint que je ne lui consacre pas assez de temps et d'attention. Je me sens égoïste quand je fais la sourde oreille lors du troisième rappel de l'Association de Parents d’Élèves qui se meure faute de parents motivés et disponibles pour s'investir. Objectivement, je sais que je ne peux pas être partout et répondre à tout le monde. J'aimerai crier haut et fort que je m'en fout, que j'assume de dire non aux uns et aux autres mais j'ai toujours ce sentiment de culpabilité qui me poursuit. L'idée sous-jacente que si je faisais un petit effort, je pourrais encore donner plus à tout le monde. Et je sais qu'une telle pensée est aussi nocive que la culpabilité.

Voici un petit aperçu des préoccupations qui ont accompagné cette rentrée scolaire, période à haut risque de décompensation parentale. Je dois admettre que je préfère être à la fin qu'au début de ce mois de septembre.

Et chez vous, ça a donné quoi?

dimanche 24 septembre 2017

Menus de la semaine 38

Cette semaine, nous avons mangé:

Lundi soir: Croque-Monsieur/Salade de chou rouge pour les uns;
                   Purée pomme de terre potimarron pour les autres (Little 2&3).
                 

Mardi soir: Raclette (ben oui, il faisait froid et nous fêtions le départ en Nouvelle Zélande de mon frère et sa chérie et ils voulaient faire le plein de fromage avant de partir 😉).


Mercredi soir: Quiche au jambon et lentilles en salade.


Jeudi soir: Carottes râpées Coquillettes au gruyère.


Vendredi soir: carottes râpées, œufs durs et semoule.


Samedi midi: salade de chou rouge/poisson (surgelé)/haricots verts.


Samedi soir: soupe de légumes/Flan de courgettes (version sucrée selon cette recette).



Dimanche midi: Chou rouge (oui encore, on nous en a donné plein!)
                           Escalopes de veau/riz 🍚


Dimanche soir:   Soupe
                           Omelette aux cèpes aux cèpes et girolles.

Les desserts sont au choix: fromage 🧀, fruits frais, yaourts, compotes...
Le petit déjeuner c'est brioche, pain 🍞 , pain de mie, beurre, confiture, céréales,.... en fonction des goûts et des envies de chacun.
Les goûters sont composés de biscuits industriels 🍪 ou de pain grillé/beurre/confiture en semaine et ce week-end c'était pain perdu samedi et crêpes dimanche.

Bon appétit et bonne semaine à tous!


                         
                               

dimanche 17 septembre 2017

Menus de la semaine 37

Cette semaine, il y a eu dans nos assiettes:

Lundi soir: Croque-Monsieur (sauf pour Little 2 qui a préféré les petits pots à l’artichaut de Little 3). Yaourt et fruit.

Mardi soir: Lentilles Corail au Curry et potimarron au Cookeo. Yaourt/Fruit.


Mercredi soir: Sardines. Torsades (pâtes) à la sauce tomate basilic et gruyère râpés. Yaourt/Fruit

Jeudi soir: Chou-fleur vapeur et œufs mollets. Tartines de chèvre frais. Compotes.


Vendredi Soir: Semoule (un gratin de courgette était prévu en accompagnement mais nous sommes rentrés tard et fatigués avec 2 Littles sur 3 qu'il fallait coucher rapidement donc nous avons laissé tomber les légumes). Yaourt

Samedi midi: Poisson pané/Purée Mousseline pour Little 2&3 et le Presque Mari
                       MacDo pour Little 1 et moi (oui, rien que toutes les 2 😋)


Samedi soir: Risotto de poireaux et potimarron au parmesan (Cookeo). Fruit


Dimanche midi: Salade de chou rouge. Rôti de veau et restes du risotto de la veille. Fromage. Fruit


Dimanche soir: Soupe de légumes (avec gruyère râpé et croûtons). Yaourt



PS: Je ne pense pas systématiquement à prendre mes plats en photo, vous êtes sur un blog amateur, n'oubliez pas 😉

Bon appétit et bonne semaine à tous.



samedi 16 septembre 2017

Les vacances en Breizh

Si vous êtes en train de lire ce billet, bonne nouvelle:

Vous avez probablement survécu au rush de la rentrée et ses listes de fournitures scolaires improbables (jamais trouvé de tablier de peinture en taille 10 ans, heureusement les vieux t-shirts du Presque Mari ont retrouvé une seconde jeunesse).
Vous ne vous êtes pas noyés sous 500 formulaires administratifs à remplir pour l'école, la cantine, la garderie.
Vous n'avez pas trépassé sous le joug des multiples inscriptions à la danse, au judo, au poney de vos chérubins (même si vous passez désormais votre temps libre à faire le taxi dès la sortie du travail).
Vous avez affronté les premiers virus (et repris une carte d'abonnement chez le médecin).
Vous avez un planning de compet' affiché sur le frigo sur lequel sont répertoriés les soirs où Manou garde les enfants en attendant que vous rentriez du boulot, qui va récupérer Little 3 chez la Nounou le jeudi, qui va chercher 1&2 à la garderie le mardi, qui emmène Little 1 à la danse le vendredi soir et qui peut emmener Little 2 à son cours d'essai pour le judo.
Avec un peu de chance, les premières invitations à des goûters d'anniversaire sont tombées et il a fallu caser d'aller acheter un cadeau pour le copain, entre un rendez-vous chez le médecin et un retour au magasin de chaussures, la paire de chaussons achetée en amont de la rentrée pour la Moyenne Section ne convenant pas aux nouvelles directives européennes de cette année (pour une fois que j'avais anticipé!).

Pas de doutes donc, le rythme a bien repris. Toujours avec ce tempo un peu trop rapide qui va accompagner cette nouvelle année scolaire.

Alors, même si le bronzage s'est fait la malle en quelques jours, il est encore temps de se plonger dans les souvenirs de nos vacances d'été, histoire de prolonger le plaisir encore un peu.

Cet été donc, nous avons mis le cap sur le Finistère Sud en Aout. Le fait d'avoir une Bretonne de belle-soeur n'est pas étranger à ce choix. Sauf qu'elle est de Saint Malo. Et que nos dates de vacances ne correspondaient pas avec les leurs. Bref, nous nous sommes rabattus sur le Finistère en attendant de découvrir son coin à elle une autre fois.

Enfin, quand je dis "nous", en fait je devrais dire "je". Le Presque Mari ne se sent absolument pas concerné par nos destinations de vacances jusqu'au matin du départ. Donc en général ça donne un truc du genre: je choisis la destination qui m'attire (ici la Bretagne, le Finistère, sa mer déchainée et son climat changeant, ses légendes et sa gastronomie, tout m'attirait), j'essaye de l'impliquer, il me répond en marmonnant (il ne m'écoute pas donc) jusqu'à ce qu'il tape la destination sur son GPS et là il donne son avis. Cette année, trois jours avant le grand départ, ça a donné: "7 heures de route sans compter les pauses!!!!!?????!!!!! Mais tu es folle/inconsciente! Tu ne te rends pas compte! Comment va-t'on faire avec les 3 Littles intenables qui veulent s’arrêter toutes les 30 minutes? Mais quelle idée.....bla bla bla....totalement irresponsable...bla bla...et la voiture...blabla (à ce stade, généralement, c'est moi qui lui répond en marmonnant). Pour tenter de le rassurer, je lui ai proposé de scinder le voyage en deux et de dormir sur la route. Nous avons donc sacrifié la moitié du budget vacances pour réserver les deux dernières chambres disponibles du seul hôtel non complet du trajet. Je n'insisterais pas sur le niveau de propreté des chambres pour le prix du rein qu'on y a laissé. Nous avons ensuite perdu environ 3 heures dans les embouteillages à Nantes. Mais c'est tout. Le fait que, contre toute attente, les Littles aient été mignonnes, calmes et conciliantes tout au long de trajet nous a totalement fait oublier ces petites notes négatives. Et puis, nous étions EN VACANCES!

Autant vous le dire tout de suite: j'ai A.D.O.R.E la Bretagne et ses paysages sublimes. Pour la première fois, j'avais réservé un appartement avec AirBnB et je n'ai pas été déçue. Je me suis fié aux photos et commentaires du site et tout était conforme à mes attentes. Des propriétaires sympathiques, chaleureux et heureux de faire découvrir leur région. J’espère que nos futures expériences seront à la hauteur de celle-ci.

(La vue depuis la terrasse 😍)

Nous étions à quelques minutes à pied des plages et du petit port de la pointe de Trévignon. Ce coin se situe entre Concarneau et Pont-Aven, deux petite villes que nous sommes allés visiter également.

Notre quotidien se résumait à se balader le long du front de mer et respirer l'air du large, se baigner dans une mer (un peu fraiche malgré tout) mais plutôt calme (idéale avec des enfants), à manger des poissons et fruits de mer, des crêpes et des galettes, des kouign aman et autres gâteaux Bretons. Ainsi réconfortés à coup d'air marin, d'iode, de beurre et de sucre, nous ne pouvions que trouver la vie belle.


Au chapitre des activités et visites à faire dans le coin, voici ce que nous avons aimé:

A Concarneau: Balade autour des remparts et dans la ville fortifiée (au petit matin quand celle-ci n'est pas encore envahie). Nous avons déjeuné à la Brasserie l'Amiral, très référencée dans les guides touristiques. Enfin, je crois que c'est surtout le Restaurant qui fait partie du même établissement qui vaut le passage, mais il faut réserver pour avoir de la place, ce que nous n'avons pas fait. Le menu de la brasserie, lui, ne casse pas 3 pattes à un canard. Cela dit, vu le niveau de pénibilité de Little 3 ce jour-là, il valait mieux éviter de faire trainer le repas en longueur.


A Pont Aven: Comment dire là encore, que c'est une charmante petite ville certes, mais qu'il vaut mieux venir la découvrir hors saison. Pas de rues piétonnes, des trottoirs étroits où il y a foule et des routes encombrées de véhicules. Avec une poussette et deux enfants, la balade n'a rien d'agréable.
En revanche, vous trouverez votre bonheur parmi les boutiques de souvenirs (Pour le plus grand bonheur des Littles, elles ont eu le droit de prendre chacune une mouette qui chante... Vous imaginez le trajet retour au son de trois mouettes qui hurlent chantent dans l'habitacle. Big up au sang froid du Presque Mari, notre chauffeur! En ce qui me concerne, j'aurais bien balancé les mouettes par la vitre de la voiture pour voir si elles volaient !). A Pont Aven également, nous avons mangé les meilleurs Kouignettes (au caramel beurre salé, un délice) du séjour!
Enfin, pour éviter les embouteillages et profiter jusqu'au dernier moment de nos vacances, nous avons passé la dernière journée au labyrinthe de maïs de Pont Aven. C'est un concept très sympa fait de jeux pour enfants (labyrinthe de bois, trampolines, tyroliennes, balançoires,...), d'une ferme pédagogique et d'un labyrinthe de maïs à thème animé par des comédiens avec des énigmes à résoudre. Il y a possibilité d'amener son pique-nique ou de se restaurer sur place (leurs crêpes sont délicieuses). Je vous conseille d'y passer la journée pour en profiter à fond. Le thème de cette année était Aladin (ce qui tombait bien puisque ce dessin animé a été élu préféré de l'été 2017 par Little 1&2 et qu'elles l'avaient regardé en boucle avant de partir). En revanche, seule Little 1 a vraiment pu suivre le déroulé des étapes et énigmes (avec le Presque Mari, ils étaient nos champions). Little 2 a vite décroché (mais était fascinée par la princesse Jasmine qui a accepté de faire une photo avec elle et lui a assuré qu'elle était une vrai princesse). Little 3, elle s'en tapait royalement d'Aladin comme de Jafar mais a adoré faire le sentier pieds nus en boucle...avec ses chaussures.

(Le Presque Mari et Little 2&3 dans le labyrinthe de maïs)

(Avec la princesse Jasmine)

Les chaumières de Kerascoet: un village qui regroupe plusieurs petites maisonnettes au toit de chaume. Les filles ont adoré!


La pointe du Raz: Un peu loin de notre port d'attache mais le point de vue vaut le déplacement. Une jolie balade à faire par temps clair pour profiter d'un panorama magnifique.(NB: Prévoir de l'eau et un porte-bébé).


Une dégustation d'huitres plates à Riec sur Belon: Au départ, c'était la sortie de Papa et Maman mais  Littles 1&2 ont goûté et apprécié également ces huitres typiques du coin. Le tout, avec vue sur le petit port. Vraiment sympa!



Cette belle semaine nous aura permis de vraiment profiter de nous. Alors évidemment, ça reste sportif des vacances avec trois jeunes enfants mais c'était malgré tout beaucoup plus facile que l'an dernier et j'ai bon espoir que les années qui viennent seront encore plus savoureuses (avant que l'adolescence ne passe par là et qu'elles se mettent à trouver trop nulles les vacances avec leurs vieux parents).

Bisous à tous et tenez bon, les prochaines vacances ne sont pas loin (enfin, euh....presque!).

dimanche 10 septembre 2017

Menus de la semaine 36

Je vous propose un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur le blog.

Avec mes nouvelles bonnes résolutions de rentrée de mère organisée et tout, je planifie les repas de la semaine afin de ne pas avoir à me demander au dernier moment "qu'est-ce qu'on mange ce soir?". Gain de temps, équilibre alimentaire et budget maitrisé sont mes principales sources de motivation.

Je vous propose une publication le dimanche soir. N'hésitez pas à piocher des idées de menus.

Chez nous, du lundi au vendredi, personne ne mange à la maison à midi. C'est cantine pour tout le monde (pour le Presque Mari et moi également dans nos boulots respectifs sauf exceptionnellement) et Little 3 mange chez sa Nounou ou chez ses grands-parents.

En revanche, chaque soir nous sommes 5 autour de la table ainsi que le weekend.

Cette semaine, donc, nous avons mangé:

Lundi soir: Mi-cuit de courgettes en vinaigrette, quiche maison et yaourt/fruit au choix


Mardi soir: Jardinière de légumes et Jambon Serrano. Yaourt/Fruit au choix


Mercredi soir: Gratin de ravioles au potimarron. Yaourt ou Compote


Jeudi soir: Salade de tomates/mozzarella, Oeufs à la coque et mouillettes. Yaourt ou Compote


Vendredi soir: Coucous végétarien au Cookeo. Raisin


Samedi midi: Reste du couscous. Tartines au chèvre frais. Raisin

Samedi soir: Soupe de légumes. Gâteau de semoule.




Dimanche midi: Salade de chou rouge. Poulet rôti  (tout prêt du supermarché 😉) Frites au four (surgelées). Salade de fruits.

Dimanche soir: Soupe de légumes et feuilletés aux fruits de mer (surgelés). Yaourt/Compote

NB: Je ne propose pas le triptyque entrée/plat/dessert systématiquement, je vais au plus simple. J'utilise en priorité les légumes du jardin ou ceux que l'on nous donne (merci les grands-parents) et je compose mes menus en fonction du panier.
En fin de mois, je fais désormais le tour des placards et du congélateur... En fait, je garde beaucoup trop de denrées "au cas où une guerre nucléaire éclaterait" et je conserve tout beaucoup trop longtemps.
Enfin, je fais tourner le Cookeo offert par Belle-Maman à Noël dernier afin de gagner du temps et trouver de nouvelles idées de repas.

Bon appétit et bonne semaine à tous!