dimanche 24 septembre 2017

Menus de la semaine 38

Cette semaine, nous avons mangé:

Lundi soir: Croque-Monsieur/Salade de chou rouge pour les uns;
                   Purée pomme de terre potimarron pour les autres (Little 2&3).
                 

Mardi soir: Raclette (ben oui, il faisait froid et nous fêtions le départ en Nouvelle Zélande de mon frère et sa chérie et ils voulaient faire le plein de fromage avant de partir 😉).


Mercredi soir: Quiche au jambon et lentilles en salade.


Jeudi soir: Carottes râpées Coquillettes au gruyère.


Vendredi soir: carottes râpées, œufs durs et semoule.


Samedi midi: salade de chou rouge/poisson (surgelé)/haricots verts.


Samedi soir: soupe de légumes/Flan de courgettes (version sucrée selon cette recette).



Dimanche midi: Chou rouge (oui encore, on nous en a donné plein!)
                           Escalopes de veau/riz 🍚


Dimanche soir:   Soupe
                           Omelette aux cèpes aux cèpes et girolles.

Les desserts sont au choix: fromage 🧀, fruits frais, yaourts, compotes...
Le petit déjeuner c'est brioche, pain 🍞 , pain de mie, beurre, confiture, céréales,.... en fonction des goûts et des envies de chacun.
Les goûters sont composés de biscuits industriels 🍪 ou de pain grillé/beurre/confiture en semaine et ce week-end c'était pain perdu samedi et crêpes dimanche.

Bon appétit et bonne semaine à tous!


                         
                               

dimanche 17 septembre 2017

Menus de la semaine 37

Cette semaine, il y a eu dans nos assiettes:

Lundi soir: Croque-Monsieur (sauf pour Little 2 qui a préféré les petits pots à l’artichaut de Little 3). Yaourt et fruit.

Mardi soir: Lentilles Corail au Curry et potimarron au Cookeo. Yaourt/Fruit.


Mercredi soir: Sardines. Torsades (pâtes) à la sauce tomate basilic et gruyère râpés. Yaourt/Fruit

Jeudi soir: Chou-fleur vapeur et œufs mollets. Tartines de chèvre frais. Compotes.


Vendredi Soir: Semoule (un gratin de courgette était prévu en accompagnement mais nous sommes rentrés tard et fatigués avec 2 Littles sur 3 qu'il fallait coucher rapidement donc nous avons laissé tomber les légumes). Yaourt

Samedi midi: Poisson pané/Purée Mousseline pour Little 2&3 et le Presque Mari
                       MacDo pour Little 1 et moi (oui, rien que toutes les 2 😋)


Samedi soir: Risotto de poireaux et potimarron au parmesan (Cookeo). Fruit


Dimanche midi: Salade de chou rouge. Rôti de veau et restes du risotto de la veille. Fromage. Fruit


Dimanche soir: Soupe de légumes (avec gruyère râpé et croûtons). Yaourt



PS: Je ne pense pas systématiquement à prendre mes plats en photo, vous êtes sur un blog amateur, n'oubliez pas 😉

Bon appétit et bonne semaine à tous.



samedi 16 septembre 2017

Les vacances en Breizh

Si vous êtes en train de lire ce billet, bonne nouvelle:

Vous avez probablement survécu au rush de la rentrée et ses listes de fournitures scolaires improbables (jamais trouvé de tablier de peinture en taille 10 ans, heureusement les vieux t-shirts du Presque Mari ont retrouvé une seconde jeunesse).
Vous ne vous êtes pas noyés sous 500 formulaires administratifs à remplir pour l'école, la cantine, la garderie.
Vous n'avez pas trépassé sous le joug des multiples inscriptions à la danse, au judo, au poney de vos chérubins (même si vous passez désormais votre temps libre à faire le taxi dès la sortie du travail).
Vous avez affronté les premiers virus (et repris une carte d'abonnement chez le médecin).
Vous avez un planning de compet' affiché sur le frigo sur lequel sont répertoriés les soirs où Manou garde les enfants en attendant que vous rentriez du boulot, qui va récupérer Little 3 chez la Nounou le jeudi, qui va chercher 1&2 à la garderie le mardi, qui emmène Little 1 à la danse le vendredi soir et qui peut emmener Little 2 à son cours d'essai pour le judo.
Avec un peu de chance, les premières invitations à des goûters d'anniversaire sont tombées et il a fallu caser d'aller acheter un cadeau pour le copain, entre un rendez-vous chez le médecin et un retour au magasin de chaussures, la paire de chaussons achetée en amont de la rentrée pour la Moyenne Section ne convenant pas aux nouvelles directives européennes de cette année (pour une fois que j'avais anticipé!).

Pas de doutes donc, le rythme a bien repris. Toujours avec ce tempo un peu trop rapide qui va accompagner cette nouvelle année scolaire.

Alors, même si le bronzage s'est fait la malle en quelques jours, il est encore temps de se plonger dans les souvenirs de nos vacances d'été, histoire de prolonger le plaisir encore un peu.

Cet été donc, nous avons mis le cap sur le Finistère Sud en Aout. Le fait d'avoir une Bretonne de belle-soeur n'est pas étranger à ce choix. Sauf qu'elle est de Saint Malo. Et que nos dates de vacances ne correspondaient pas avec les leurs. Bref, nous nous sommes rabattus sur le Finistère en attendant de découvrir son coin à elle une autre fois.

Enfin, quand je dis "nous", en fait je devrais dire "je". Le Presque Mari ne se sent absolument pas concerné par nos destinations de vacances jusqu'au matin du départ. Donc en général ça donne un truc du genre: je choisis la destination qui m'attire (ici la Bretagne, le Finistère, sa mer déchainée et son climat changeant, ses légendes et sa gastronomie, tout m'attirait), j'essaye de l'impliquer, il me répond en marmonnant (il ne m'écoute pas donc) jusqu'à ce qu'il tape la destination sur son GPS et là il donne son avis. Cette année, trois jours avant le grand départ, ça a donné: "7 heures de route sans compter les pauses!!!!!?????!!!!! Mais tu es folle/inconsciente! Tu ne te rends pas compte! Comment va-t'on faire avec les 3 Littles intenables qui veulent s’arrêter toutes les 30 minutes? Mais quelle idée.....bla bla bla....totalement irresponsable...bla bla...et la voiture...blabla (à ce stade, généralement, c'est moi qui lui répond en marmonnant). Pour tenter de le rassurer, je lui ai proposé de scinder le voyage en deux et de dormir sur la route. Nous avons donc sacrifié la moitié du budget vacances pour réserver les deux dernières chambres disponibles du seul hôtel non complet du trajet. Je n'insisterais pas sur le niveau de propreté des chambres pour le prix du rein qu'on y a laissé. Nous avons ensuite perdu environ 3 heures dans les embouteillages à Nantes. Mais c'est tout. Le fait que, contre toute attente, les Littles aient été mignonnes, calmes et conciliantes tout au long de trajet nous a totalement fait oublier ces petites notes négatives. Et puis, nous étions EN VACANCES!

Autant vous le dire tout de suite: j'ai A.D.O.R.E la Bretagne et ses paysages sublimes. Pour la première fois, j'avais réservé un appartement avec AirBnB et je n'ai pas été déçue. Je me suis fié aux photos et commentaires du site et tout était conforme à mes attentes. Des propriétaires sympathiques, chaleureux et heureux de faire découvrir leur région. J’espère que nos futures expériences seront à la hauteur de celle-ci.

(La vue depuis la terrasse 😍)

Nous étions à quelques minutes à pied des plages et du petit port de la pointe de Trévignon. Ce coin se situe entre Concarneau et Pont-Aven, deux petite villes que nous sommes allés visiter également.

Notre quotidien se résumait à se balader le long du front de mer et respirer l'air du large, se baigner dans une mer (un peu fraiche malgré tout) mais plutôt calme (idéale avec des enfants), à manger des poissons et fruits de mer, des crêpes et des galettes, des kouign aman et autres gâteaux Bretons. Ainsi réconfortés à coup d'air marin, d'iode, de beurre et de sucre, nous ne pouvions que trouver la vie belle.


Au chapitre des activités et visites à faire dans le coin, voici ce que nous avons aimé:

A Concarneau: Balade autour des remparts et dans la ville fortifiée (au petit matin quand celle-ci n'est pas encore envahie). Nous avons déjeuné à la Brasserie l'Amiral, très référencée dans les guides touristiques. Enfin, je crois que c'est surtout le Restaurant qui fait partie du même établissement qui vaut le passage, mais il faut réserver pour avoir de la place, ce que nous n'avons pas fait. Le menu de la brasserie, lui, ne casse pas 3 pattes à un canard. Cela dit, vu le niveau de pénibilité de Little 3 ce jour-là, il valait mieux éviter de faire trainer le repas en longueur.


A Pont Aven: Comment dire là encore, que c'est une charmante petite ville certes, mais qu'il vaut mieux venir la découvrir hors saison. Pas de rues piétonnes, des trottoirs étroits où il y a foule et des routes encombrées de véhicules. Avec une poussette et deux enfants, la balade n'a rien d'agréable.
En revanche, vous trouverez votre bonheur parmi les boutiques de souvenirs (Pour le plus grand bonheur des Littles, elles ont eu le droit de prendre chacune une mouette qui chante... Vous imaginez le trajet retour au son de trois mouettes qui hurlent chantent dans l'habitacle. Big up au sang froid du Presque Mari, notre chauffeur! En ce qui me concerne, j'aurais bien balancé les mouettes par la vitre de la voiture pour voir si elles volaient !). A Pont Aven également, nous avons mangé les meilleurs Kouignettes (au caramel beurre salé, un délice) du séjour!
Enfin, pour éviter les embouteillages et profiter jusqu'au dernier moment de nos vacances, nous avons passé la dernière journée au labyrinthe de maïs de Pont Aven. C'est un concept très sympa fait de jeux pour enfants (labyrinthe de bois, trampolines, tyroliennes, balançoires,...), d'une ferme pédagogique et d'un labyrinthe de maïs à thème animé par des comédiens avec des énigmes à résoudre. Il y a possibilité d'amener son pique-nique ou de se restaurer sur place (leurs crêpes sont délicieuses). Je vous conseille d'y passer la journée pour en profiter à fond. Le thème de cette année était Aladin (ce qui tombait bien puisque ce dessin animé a été élu préféré de l'été 2017 par Little 1&2 et qu'elles l'avaient regardé en boucle avant de partir). En revanche, seule Little 1 a vraiment pu suivre le déroulé des étapes et énigmes (avec le Presque Mari, ils étaient nos champions). Little 2 a vite décroché (mais était fascinée par la princesse Jasmine qui a accepté de faire une photo avec elle et lui a assuré qu'elle était une vrai princesse). Little 3, elle s'en tapait royalement d'Aladin comme de Jafar mais a adoré faire le sentier pieds nus en boucle...avec ses chaussures.

(Le Presque Mari et Little 2&3 dans le labyrinthe de maïs)

(Avec la princesse Jasmine)

Les chaumières de Kerascoet: un village qui regroupe plusieurs petites maisonnettes au toit de chaume. Les filles ont adoré!


La pointe du Raz: Un peu loin de notre port d'attache mais le point de vue vaut le déplacement. Une jolie balade à faire par temps clair pour profiter d'un panorama magnifique.(NB: Prévoir de l'eau et un porte-bébé).


Une dégustation d'huitres plates à Riec sur Belon: Au départ, c'était la sortie de Papa et Maman mais  Littles 1&2 ont goûté et apprécié également ces huitres typiques du coin. Le tout, avec vue sur le petit port. Vraiment sympa!



Cette belle semaine nous aura permis de vraiment profiter de nous. Alors évidemment, ça reste sportif des vacances avec trois jeunes enfants mais c'était malgré tout beaucoup plus facile que l'an dernier et j'ai bon espoir que les années qui viennent seront encore plus savoureuses (avant que l'adolescence ne passe par là et qu'elles se mettent à trouver trop nulles les vacances avec leurs vieux parents).

Bisous à tous et tenez bon, les prochaines vacances ne sont pas loin (enfin, euh....presque!).

dimanche 10 septembre 2017

Menus de la semaine 36

Je vous propose un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur le blog.

Avec mes nouvelles bonnes résolutions de rentrée de mère organisée et tout, je planifie les repas de la semaine afin de ne pas avoir à me demander au dernier moment "qu'est-ce qu'on mange ce soir?". Gain de temps, équilibre alimentaire et budget maitrisé sont mes principales sources de motivation.

Je vous propose une publication le dimanche soir. N'hésitez pas à piocher des idées de menus.

Chez nous, du lundi au vendredi, personne ne mange à la maison à midi. C'est cantine pour tout le monde (pour le Presque Mari et moi également dans nos boulots respectifs sauf exceptionnellement) et Little 3 mange chez sa Nounou ou chez ses grands-parents.

En revanche, chaque soir nous sommes 5 autour de la table ainsi que le weekend.

Cette semaine, donc, nous avons mangé:

Lundi soir: Mi-cuit de courgettes en vinaigrette, quiche maison et yaourt/fruit au choix


Mardi soir: Jardinière de légumes et Jambon Serrano. Yaourt/Fruit au choix


Mercredi soir: Gratin de ravioles au potimarron. Yaourt ou Compote


Jeudi soir: Salade de tomates/mozzarella, Oeufs à la coque et mouillettes. Yaourt ou Compote


Vendredi soir: Coucous végétarien au Cookeo. Raisin


Samedi midi: Reste du couscous. Tartines au chèvre frais. Raisin

Samedi soir: Soupe de légumes. Gâteau de semoule.




Dimanche midi: Salade de chou rouge. Poulet rôti  (tout prêt du supermarché 😉) Frites au four (surgelées). Salade de fruits.

Dimanche soir: Soupe de légumes et feuilletés aux fruits de mer (surgelés). Yaourt/Compote

NB: Je ne propose pas le triptyque entrée/plat/dessert systématiquement, je vais au plus simple. J'utilise en priorité les légumes du jardin ou ceux que l'on nous donne (merci les grands-parents) et je compose mes menus en fonction du panier.
En fin de mois, je fais désormais le tour des placards et du congélateur... En fait, je garde beaucoup trop de denrées "au cas où une guerre nucléaire éclaterait" et je conserve tout beaucoup trop longtemps.
Enfin, je fais tourner le Cookeo offert par Belle-Maman à Noël dernier afin de gagner du temps et trouver de nouvelles idées de repas.

Bon appétit et bonne semaine à tous!



jeudi 31 août 2017

Cet étrange mois d'Août 2017

Comme à chaque fin de mois, je fais un petit récapitulatif des moments marquants qui l'ont jalonné.



Ce mois-ci a été "étrange". J'ai du mal à définir pourquoi exactement. Un mélange de très bons moments, de très grosse fatigue, d'émotions intenses, de jolis souvenirs, tout ceci m'a donné l'impression de survoler ce mois de vacances comme dans un songe.

- Dès les premiers jours d'août, il a fallu recadrer les Littles. Surtout les 2 grandes. Disputes, caprices, pleurs en tous genres, ça n’arrêtait pas et j'étais épuisée. Je ne sais pas comment c'est chez vous mais ici, c'est souvent lorsque je suis le plus fatiguée qu'elles sont le plus pénibles! A moins que mon état de fatigue fait que je les supporte moins bien? C'est un cercle vicieux qu'il a fallu casser d'urgence sous peine de subir les vacances au lieu d'en profiter. Après une petite mise au point, les choses se sont heureusement calmées et nous avons pu évoluer dans un climat plus serein pour tout le monde.



- Le premier weekend d'Août, c'était la fête du village où elles sont scolarisées. Chars fleuris, manèges, chichis et barbes à papa, petites autos-tamponneuses, retraite aux flambeaux et feu d'artifice en compagnie de leurs cousins et de leurs copains/copines d'école. C'est LE rendez-vous de l'été à ne pas manquer pour mes Littles (l'an dernier, j'avais loupé le coche puisque j'avais réservé notre semaine en  Haute Savoie pile à cette date-là). Elles ont engrangé les bons souvenirs et nous le plaisir de les voir s'amuser!

- La nuit suivante, j'ai fait une crise de colique néphrétique et j'ai atterri aux urgences à 3 heures du mat'! Pour ceux qui se demandent s'il est vrai que les douleurs sont pires que celles d'un accouchement, je confirme! Pour avoir accouché 3 fois dont 2 sans péridurale, la colique néphrétique, c'est insoutenable!! J'ai dormi toute la journée du lendemain. J'essaye désormais de penser à bien m'hydrater tout au long de la journée et j'ai repris un complément à base de magnésium, fer et vitamine B9. Je suis consciente qu'avec le rythme de vie que j'ai eu ces 2 dernières années et surtout le manque de sommeil récurrent, mon corps est fragilisé et demande de l'attention...ce que j'oublie évidemment de lui fournir puisque 3 Littles passent avant moi toute la journée (le jour de la fête, j'ai été très vigilente à ce qu'elles s'hydratent toutes les trois régulièrement comme il faisait chaud... et moi, j'ai oublié de boire).

- Une fois que j'ai eu (un peu) récupéré, on a repris le rythme: invitations des cousins et des copines à la maison, pique-nique et baignade au lac, barbecues en famille,... Une liste de plaisirs estivaux dont on a profité sans complexes.

- Puis quelques jours de préparatifs pour le départ en vacances, listes, valises, organisation du trajet,...


- Notre semaine de vacances en Bretagne a été plutôt réussie. J'en ai davantage profité que l'an dernier en Haute-Savoie avec une Little 3 de 10 mois à l'époque et les siestes de Little 2 avec lesquelles il fallait jongler, une trajet éprouvant à l'aller comme au retour,... Malgré les 7 heures de route (sans compter les pauses), les Littles de cette année ont été beaucoup plus agréables et conciliantes. Little 3 a eu le sommeil haché comme à son habitude (encore 2 canines à sortir, j'en peux plus!!!!) mais dormait jusqu'à 8h30 le matin avec une petite sieste dans l'aprèm. Nous avons donc fait des pauses à la plage, respiré l'air du large, rempli nos poumons d'iode, exploré ce petit coin de Finistère entre Concarneau et Pont Aven, fait le plein de beurre et de sucre avec les kouign aman et autres crêpes et gâteaux bretons... Bref, j'aurais plein de choses encore à raconter sur l’atmosphère spéciale qui règne dans cette région où l'on reviendra à coup sûr. J'y consacrerai un billet prochainement, sinon celui-ci serait un peu long...

(Un petit aperçu quand même pour vous mettre l'eau à la bouche...)

- Au cours de cet été, nos Littles ont poussé comme des champignons! J'ai constaté avec bonheur que ma Little 3 devenait une petite fille au fur et à mesure qu'elle approche des 2 ans (fin octobre). Elle communique et parle de mieux en mieux, nous fait des gros câlins en serrant fort ses petits bras, joue maintenant avec ses sœurs, fonce sur sa moto en plastique avec un éclat de rire (j'adore la voir sourire jusqu'aux oreilles avec un éclair pétillant dans l’œil!). Nous nous sommes promenées toutes les 2 main dans la main, nous regardons des petits livres ou des dessins animés, blotties l'une contre l'autre quand ses sœurs ne sont pas là. Je sais qu'elle a besoin de cette exclusivité mais ce n'est pas facile de trouver ce temps-là avec chacune d'entre elle sans être dérangé/accaparé par les autres. J'ai souvent eu l'impression de commencer à prendre du plaisir avec mes enfants quand elles quittaient le stade du bébé, vers 2 ans. Là, je sais comment faire. Avant, non. Je n'ai rien d'instinctif avec un tout petit. Alors qu'avec un plus grand, on parle, on échange, on découvre ensemble. Bref, je me sens meilleure mère avec un enfant qu'avec un bébé (je crois l'avoir déjà dit ici mais ça se confirme).

- Cet été également, après des années de souffrances, Mémée a enfin trouvé le chemin des étoiles. C'était la dernière de sa génération à nous quitter. Elle a rejoint le cercle des anges gardiens qui ont veillé sur notre enfance, la remplissant de douceurs, bâtissant des fondations solides et sécurisantes, faisant de notre vie un univers doux et protégé. Je me sens triste évidemment, ce genre de chagrin douloureux de nostalgie mais aussi pleinement reconnaissante de les avoir eu comme grands-parents, tous, avec leurs forces et leurs faiblesses mais surtout leur amour incommensurable et infini pour nous. Je pense aujourd'hui être une adulte forte des fondations qu'ils ont bâti pour nous et un maillon pour transmettre ces mêmes racines à mes filles et neveux pour qu'ils soient libres et heureux dans leurs vies (des "racines et des ailes").

- Entre le retour de vacances et le deuil, il y a eu aussi la fête de départ de mon frère et ma belle-sœur qui s'envolent prochainement (pour 1 an, 18 mois, 2 ans,...?) en Nouvelle-Zélande. Ils n'ont pas trouvé plus loin.  Le départ officiel est pour fin septembre. Le temps de se préparer à cette nouvelle vague d'émotion. Même si je trouve génial qu'ils vivent leur vie et leurs passions à fond, je trouve aussi que c'est long et loin! M'enfin, ils ne m'ont pas demandé mon avis (mais je le donne quand même héhé). Bon vent et bon voyage à eux, "des racines et des ailes" (et vive Skype!).

- A peine le temps de me remettre de tout ça, que j'ai repris le chemin du travail, suivie quelques jours plus tard par mon Presque Mari. Puis le rush de la rentrée va nous prendre dans son tourbillon comme chaque année: courses de rentrée, organisation avec le bus scolaire, la Nounou, la garderie, les grands-parents, les activités péri-scolaires, les papiers à remplir,... Mais la grande différence c'est que cette année, je serais O.R.G.A.N.I.S.E.E (ou pas, l'Histoire le dira...).

J'espère que vos vacances à vous se sont bien passées et que vous êtes d'attaque pour cette nouvelle année scolaire!

Des bisous à tous.

lundi 31 juillet 2017

Ce qu'il faut retenir de juillet 2017

Même si je n'écris pas très régulièrement sur le blog, j'essaie malgré tout de me plier à mon rendez-vous mensuel depuis janvier, à savoir un petit récapitulatif des principaux événements du mois.

Ce mois de juillet a d'abord attaqué par la fête de l'école des Littles. Pas de spectacle, chants ou autre danse sur lesquels nous extasier cette année. Une kermesse avec des jeux libres, un atelier maquillage et une soirée mahoraise organisée par l'APE. Même si je regrette de n'avoir pas vu Ma Little 2 se trémousser comme "un chou-fleur qui se dandine avec ardeur" ou Ma Little 1 déclamer un texte appris par cœur, tout le monde a passé une bonne après-midi et une bonne soirée, les Littles avec leurs copains/copines et nous avec les parents de ces derniers (même Little 3 a commencé à faire connaissance avec ses futurs camarades de classe de septembre 2018).

Le week-end suivant, nous avons fait une sortie au Pal dans l'Allier avec Papi et Mamie et les tontons et tata. Une journée lourde et orageuse qui nous a fait apprécier les activités autour de l'eau. Little 3 a suivi la cadence depuis sa poussette. Une sortie sympa, entre zoo et attractions, à refaire dans quelques années.


Le 15 juillet, nous avons baptisé Little 3. Encore une occasion de passer de bons moments en famille. (Note pour moi-même: ne plus oublier que je fais tout à la dernière minute dans le speed alors que le Presque Mari a besoin d'anticiper, de planifier et de programmer tout largement en avance, ça évitera bien des tensions!!!)


Comme je travaillais encore en juillet, les Littles ont été au Centre de Loisirs où elles se plaisent beaucoup. Elles ont fait du vélo, de la draisienne, des crêpes, ont vu des spectacles, fait de l'accrobranche et même un stage de 2 jours voile/canoë pour Little 1.

Nous avons profité d'une journée centre de loisirs/nounou pour se faire un petit resto en amoureux entre 2 siestes dès le début de mes vacances. Une respiration dans notre quotidien de parents.

Il y a eu aussi plusieurs anniversaires, une journée avec les cousins et la fête du village pour clôturer en beauté ce mois de juillet.

J'oscille quotidiennement entre extase devant les 3 merveilles que nous avons engendré et l'envie d'en prendre une pour taper sur l'autre lorsqu'elles couinent et hurlent la seconde d'après. Les vacances sur des montagnes russes comme tous les ans!


Le temps, plus maussade ces derniers jours a limité nos baignades. J'espère qu'août nous reservera d'autres belles journées.

mercredi 5 juillet 2017

L'année scolaire se termine...

...et l'heure est au bilan.

J'y tiens d'autant plus que j'avais abordé la rentrée scolaire de façon plutôt angoissée en septembre dernier.

Alors, finalement, comment les choses se sont-elles passées?

Pour moi, le premier trimestre a été affreux: soucis professionnels, épuisement, les filles malades sans arrêt, je me suis retrouvée au bord du burn-out à plusieurs reprises. On s'est évadé à deux pour le week-end de la Toussaint mais ça n'a été qu'une goutte d'eau dans le désert de mon surmenage.
Après les vacances de Noël, j'ai réduit mon temps de travail à 80% pendant trois mois et j'ai pris des supplémentations en vitamines et minéraux. Je me suis sentie mieux progressivement. Et puis, l'opportunité que je n'attendais plus est arrivée: la possibilité de changer de service (et même de métier quasiment). Au mois de Mars, j'ai repris à temps plein ce nouveau boulot, qui même s'il comporte son lot de difficultés, n'en demeure pas moins riche et stimulant.
A partir du mois de mai, tout est devenu très intense: des déplacements à Toulouse et Bordeaux  en lien avec le blog qui m'ont permis à chaque fois de passer d'excellents moments, un quotidien toujours très stimulant avec notre trio, une nouvelle organisation à trouver encore. Les journées n'ont évidemment pas assez d'heures, je suis obligée de renoncer à plein de choses par manque de temps, de faire des choix pas toujours évidents dans mes priorités. Je zappe des trucs et je culpabilise de ne pas pouvoir répondre présente souvent quand on me sollicite mais je n'arrive pas à faire mieux. Je me concentre sur mon noyau familial et ce qui me fait du bien, le temps de retrouver mon souffle et un rythme de vie plus tranquille (dans quelques années peut-être quand les filles seront plus autonomes?). Point positif cependant, j'ai perdu 5 kilos depuis la fin de l'hiver, ce qui fait qu'il ne me reste plus que 3 kilos à perdre pour retrouver mon poids de Décembre 2014 (soit d'avant-grossesse numéro 3). Yeeees!!!

Pendant toute cette année, j'ai pu compter sur mon Presque Mari pour gérer au mieux le quotidien de nos Littles dont il s'occupe comme un chef! Néanmoins, nous avons comme l'impression de nous faire grignoter par le trio insidieusement et régulièrement. Et par le rythme du boulot, les travaux de la maison... Un quotidien toujours plus rempli dont nous parvenons de temps en temps à nous échapper (ça me fait penser que notre dernière escapade de quelques heures tous les deux date de début mars déjà! Il va falloir remédier à ça très vite. Des volontaires pour garder les filles?).

Notre Little 1 vient de terminer son CE1. Une très bonne année scolaire pour celle qui a fêté ses 7 ans en grandes pompes en octobre dernier! Autant son CP avait pu être perturbé par la naissance de sa petite sœur, autant cette année, elle a retrouvé son rythme de croisière. Elle a découvert Chamonix au printemps lors de sa première classe découverte  loin de nous. Une expérience dont elle parle encore! Elle a passé sa première ceinture au Judo et était très fière. Elle qui était partie pour faire de la Danse cette année et qui a bifurqué vers le Judo par défaut, souhaite maintenant poursuivre dans cette voie et faire des compétitions l'an prochain. Nous verrons combien de temps l'engouement durera...

Little 2, en Petite Section de Maternelle, a eu un gros passage à vide cette hiver. Après un mois de décembre où elle a enchainé les virus, elle ne voulait plus aller à l'école ni à la cantine. Ça me brisait le cœur de la voir, si angoissée, partir pour des journées complètes. Nous avons donc supprimé momentanément des demi-journées d'école (et la cantine), en accord avec la maitresse pendant quelques semaines, le temps qu'elle se repose et reprenne confiance en elle. Le Presque Mari s'est tapé des allers-retours quotidiens à midi pour récupérer sa Little pendant quelques mois. Depuis le printemps, ça va mieux (malgré les allergies qu'elle a trainé encore...). Même si elle rougne encore un peu pour aller à la cantine, elle a repris les journées complètes et trouve davantage d’intérêt à fréquenter les bancs de l'école. Elle commence à faire du lien entre ce qu'elle apprend et ce qu'elle nous raconte à la maison. Ses amitiés s'affinent. Elle a fait une sortie scolaire à la Cité des insectes à Nedde en fin d'année et a adoré. Elle s'est essayée à la Baby Gym toute l'année mais fera probablement du Judo comme la grande l'an prochain (question pratique pour nous mais elle, elle parle de Karaté... à voir si c'est compatible avec nos emplois du temps!).

Little 3 la tornade est toujours à fond! Gardée en alternance par Papa, Nounou ou Manou, là où elle passe, l'herbe ne repousse pas! Elle est responsable à 80% de notre dette abyssale de sommeil sur ces 20 derniers mois et elle reste le B.A.B.I des premiers mois: elle est très exclusive, ne tient pas en place, veut les bras en permanence et a toujours un sommeil très agité: les nuits complètes se comptent sur les doigts d'une seule main depuis sa naissance: les dents qui n'en finissent pas de pousser, un mal de ventre, un virus, un cauchemard, une terreur nocturne, que sais-je? Hyper-sensible, hyper-active, hyper-déterminée, hyper-caractérielle, notre Little 3 est juste Hyper tout! Et ce n'est évident pour personne. Elle aurait besoin d'exclusivité ce qui n'est pas facile à obtenir quand on est la petite dernière d'une fratrie de trois et que Maman travaille à temps plein (coucou la culpabilité, ma vieille copine). Elle commence à nous serrer fort dans ses petits bras en répétant "calin" et je fond instantanément même si la seconde d'avant, elle a renversé son assiette de lentilles sur le sol et que celle d'après, elle met dans la bouche la tête de la Barbie de sa sœur qu'elle a pris soin de decapiter au préalable (la Barbie, pas sa sœur, vous suivez, hein?)... L'an prochain, elle ira chez Nounou quatre jours par semaine. J’espère qu'une fois toutes les dents sorties, on pourra de nouveau connaitre quelques nuits réparatrices. D'autant plus qu'à partir de 2 ans, elle pourra davantage jouer avec ses sœurs et faire des activités avec nous. En attendant, elle commence à discuter (un peu), continue à protester (beaucoup), à faire la chipie (énormément), avec toujours un éclair de malice dans l’œil (passionnément).

Voici donc une année intense qui s'achève. Et j'ai survécu!