mercredi 8 février 2017

Swap régional Correzo-Savoyard

Il y a quelques temps, ma copine blogueuse Aurélie  m'a proposé d'organiser un swap inter-région. Le principe d'un swap, c'est un échange de colis. On se fixe un thème et un budget et chacun prépare ses petites surprises à l'intention de l'autre.

Connaissant les bons goûts d'Aurélie, je partais les yeux fermés (vous pouvez retrouver ses coups de cœurs beauté, cuisine et loisirs sur son blog en suivant ce lien).

Voici donc le colis gourmand que j'ai reçu la semaine dernière:


Notez le soin avec lequel elle avait emballé les produits: avec du papier de soie aux couleurs de la Savoie:



Et le détail du colis:


Nous avons donc eu le plaisir de déguster:

- De la Tomme et du Beaufort
- Des diots de Savoie en version sèche (à manger comme du saucisson)
- De la Polenta
- Des Crozets (des petites pâtes à déguster en croziflette en remplacement des pommes de terre de la tartiflette, je ne connaissais pas)
- Des bières fabriquées près de Chambéry au Génépi
- Un sachet de crottes de Dahu

Aurélie a également ajouté:

- un opinel
- un almanach
- un livre pour les Littles écrit et publié à Chambéry 

Ce colis est tombé à pic pour régaler nos papilles!

Après quelques péripéties liées aux services postaux, Aurélie a également pu récupérer son colis quelques jours plus tard.

Une sympathique expérience et un nouvel aspect du blogging toujours plus plaisant au fil des mois!  

lundi 30 janvier 2017

Notre mois de janvier 2017 [recap]

Cette année, j'aimerais instaurer sur le blog un petit récapitulatif des bons moments ou des événements qui ont émaillé chaque mois. Beaucoup de mes copines blogueuses le font chaque semaine. Je sais d'avance que je n'aurais pas cette assiduité alors que, mensuellement, ça me parait faisable.



Donc, en janvier, dans notre Petite Maison, il y a eu:

- des galettes des rois en pagailles,

- encore quelques microbes avec qui nous avons trouvé une solution à l'amiable pour qu'ils débarrassent le plancher,

les 4 ans de Little 2 avec ses copains puis avec la famille,

- quelques journée enneigées (pas trop quand même),

- Little 1 a eu du mal à reprendre le rythme après les vacances de Noël (trop fait la bringue?). Mais la perspective d'une classe découverte à la montagne au printemps la motive plus que jamais. Elle a repris le judo à fond!

- Little 2 a encore traîné une bronchite en janvier. Nous avons revu son rythme de scolarisation en enlevant 2 après-midi d'école par semaine comme elle n'est qu'en Petite Section  (elle était très fatiguée et un peu perdue en décembre), ce qui lui convient beaucoup mieux! Elle a retrouvé la pêche et la joie de vivre et s'éclate le vendredi soir à la Baby Gym.

- après une journée complète à ranger les chambres des deux aînées, elles ont eu pour consigne d'apprendre à ranger ce qu'elles sortent et que tout soit en ordre le soir avant d'aller se coucher. Pour le moment, elles s'y tiennent...

- Little 3 a eu la grippe et certainement encore mal aux gencives. En cette fin de mois, ça se calme un peu. Elle pleure encore la nuit 3 ou 4 fois si elle perd sa tututte mais se rendort aussitôt...et nous avec. Son activité favorite du moment consiste à ouvrir les placards et à sortir toute la batterie de cuisine. Elle voue également une passion aux escaliers (évidemment).

- en ce qui concerne mes objectifs pour retrouver la forme, je reste assidue. Je suis allée deux fois à la piscine (seule) en janvier, j'essaie de marcher un peu dès que l'occasion se présente, je refais attention à la qualité de mon alimentation, je prends des vitamines et des minéraux et surtout, je dors un peu mieux (en même temps vu le niveau d'insomnies répétées auxquelles j'étais confrontée en décembre, il n'est pas difficile de faire mieux lol).  Résultat: dire que je tiens une forme olympique serait abusé cependant en comparaison des derniers mois, je pense être sortie de la case "épuisement" pour rentrer dans celle juste "fatiguée". Yahou!!!

vendredi 27 janvier 2017

Les 4 ans de Little 2

Si vous nous suivez sur FacebookTwitter ou Instagram, il n'a pu vous échapper que, la semaine dernière, nous avons fêté dignement (et doublement) l'anniversaire de Miss Little 2.

First of all (j'ai fait une fac d'anglais dans ma jeunesse...pendant 2 mois), comme chaque année donc, on a commencé par sécher sur l'idée de cadeau. C'est que 3 semaines après Noël, on peut se demander ce qui pouvait bien encore lui manquer, voyez-vous... Qu'à cela ne tienne, on a visé ses centres d'intérêts principaux: les poneys et les sirènes et ce fut parfait!

Then, à peine les invitations expédiées, j'ai commencé à flipper grave devant la météo et les températures polaires annoncées pour le jour J. C'est que je suis une fille de la campagne moi, je ne sais pas occuper 8 enfants de 4 ans à l'intérieur toute une après-midi! Il nous faut du grand air, de la balançoire et des trucs qui roulent ou qui glissent. Heureusement, une gentille lectrice m'a conseillé de faire des petites expériences scientifiques (je trouve d'ailleurs que c'est une super idée pour aiguiser la curiosité de nos petits les jours de pluie. Il y a plein de sites dédiés à ça: des expériences simples sans matériel compliqué).

Le jour J, un mardi, Little 2 est donc partie en bus avec deux cakes sous le bras, afin de souffler ses 4 bougies à l'école. Dans le même temps, au fil de la journée, je recevais un, puis deux, puis trois, puis quatre SMS: touchés par la grippe, les petits invités se désistaient les uns après les autres pour l'anniversaire prévu le lendemain à la maison. Soit la moitié de l'effectif en moins. Le soir venu, ma Little 2 affichait une mine tristounette quand je lui annonçais l'absence de ses petits copains...et je n'aime pas voir ma chatoune tristounette! Heureusement, Little 1 (Paris Hilton rappelle toi!) en avait profité pour inviter tous les aînés des copines de sa sœur (du monde pour elle quoi).

Après conciliabule avec le Presque Mari et avec la complicité des parents des petits grippés du mercredi qui ont joué le jeu,  nous avons donc non seulement maintenu l'anniversaire du mercredi et lancé un anniversaire bis le samedi. Deux fêtes au lieu d'une!

Des enfants sages, des bonbons, des ballons, des rires et des jeux...Et vous savez quoi, en plus, il a fait un poil moins froid qu'annoncé et ils ont pu sortir jouer dehors une vingtaine de minutes les deux après-midi!

 Enfin, comme chaque année, nous avons clôturé les festivités par une galette des rois avec les grands-parents, tontons/tatas/cousins le dimanche.

Ma Little 2 n'a pas boudé son plaisir d'être au cœur de la fête. Encore une année de passée! Et une petite fille qui continue de grandir et d'apprendre. Joyeux 4 ans mon poussin!






mercredi 18 janvier 2017

Chers microbes,


Depuis fin novembre, vous avez élu domicile dans notre Petite Maison.

Alors certes, elle est chaleureuse et accueillante (je fais tout pour) et nous sommes nous-même des gens sympathiques et bienveillants (enfin je crois).

Mais, avant que les choses n'aillent trop loin entre nous, je me dois d'être franche: je ne suis pas contre un petit virus de temps à autre, il en faut pour tout le monde, allez! Seulement là, je suis navrée vraiment, mais vous devenez, au bas mot, trop envahissants!

Le problème, c'est que, voyez vous, vous nous rameutez tous vos cousins à la première porte ouverte: ça commence avec un petit rhume et ça finit avec la grippe! On a eu la visite de la gastro (2 fois et à chaque fois, plusieurs membres de la famille y sont passés), de sa pote la bronchite et même de virus bizarres sur lesquels les docs ne mettent pas de nom ("c'est viral" vous savez?).

J'ai bien conscience de l'engouement que vous éprouvez pour nous cette année. Vraiment. Malheureusement, c'est à sens unique. Je ne partage pas votre attirance. Ni mon Presque Mari, ni aucune de mes Littles. Et nous ne souhaitons plus répondre à vos sollicitations incessantes.

J'espère sincèrement que ces quelques mots suffiront à vous faire comprendre que nous ne vous retenons pas.

Je vous prie, de recevoir, chers indésirables, l'assurance de mes sentiments les plus repoussants.

Lise

PS: Merci de fermer la porte en partant.

lundi 16 janvier 2017

Retrouver la forme en 2017

Je sais, nous sommes déjà le 15 janvier mais on a tout le mois pour prendre des bonnes résolutions, non?

Plus sérieusement, je me questionnais sur ce dont j'allais bien pouvoir parler, pour le rendez-vous beauté du mois d'Une souris bleue. Et puis, j'ai décidé que j'allais en profiter pour écrire noir sur blanc ce que je comptais mettre en place pour retrouver la forme. Car forme, beauté et bien-être, ça va de pair, non?

Le constat de départ n'est pas mirobolant:

- J'ai 15 mois de nuits incomplètes ou quasi-blanches au compteur.
- Il me reste 9 kilos à perdre de ma dernière grossesse (aoutch!)
- la fatigue, le surmenage et le stress ternissent mon teint et mes cheveux.
- mon humeur est en dents de scie.

Partant de là, et après une année 2016 à essayer de trouver le meilleur rythme qui nous convienne à tous (échec cuisant), je ne peux être que pleine d'espoir pour celle qui arrive ! (Renouveau, toussa, toussa...).

Mais, tout d'abord, avant d'entrer dans les détails techniques de mes projets de remise en forme, je voudrais juste vous partager une réflexion qui implique chez moi une sorte de réajustement de la façon de voir ma vie.

Ces dernières années, j'ai passé beaucoup de temps à attendre que les choses s'améliorent d'elles-mêmes, avec le temps: Mon bébé finira bien par dormir la nuit, encore quelques mois... Les deux grandes vont devenir plus autonomes et me laisser souffler, patiente encore un peu... Je ne suis pas bien dans mon boulot mais la roue tourne: dans quelques temps, de nouvelles opportunités se présenteront... Ces pensées me permettaient de supporter le moment présent: le manque de sommeil, la fatigue, les collègues pesantes: un jour, tout irai mieux.

Sauf que les choses ne s'améliorent pas en fait. Pas vite ou même pas du tout et je me suis rendue compte que, depuis trop longtemps, je vis en apnée à attendre un mieux.

Alors, en ce début d'année, j'ai décidé de renverser le problème. Certains appeleront ça "profiter de l'instant présent" mais c'est un peu différent. Je ne "profite" pas vraiment du manque de sommeil ni des collègues lourdingues. Cependant c'est là, c'est comme ça pour le moment. Il s'agit donc de "faire avec" mais sans que cela prenne toute la place. Accepter que ce soit là, que ce soit comme ça (mate la grande philosophe lol!). Et voir ce que je peux faire malgré ou avec ça. Tout un programme donc, dont j'essaie de m'imprégner depuis ce début d'année (15 jours quoi ;)). Évidemment, ça demande de l'entraînement! Chassez le naturel... Je suis obligée de me rappeler plusieurs fois par jour cette résolution. Ne pas me projeter, m'échapper vers un futur mieux hypothétique. Mais revenir à aujourd'hui, à la tâche que je dois accomplir dans l'heure qui vient. L'effectuer avec le plus de soin et d'attention possible. Et profiter de ce que je peux profiter dans ce laps de temps. C'est peut être une évidence pour beaucoup d'entre vous. Je vous avoue que pour moi, c'est un sacré challenge!

Ce changement d'état d'esprit a, pour le moment, un effet apaisant sur moi. Il constitue donc le premier pas vers un mieux être.

Maintenant, abordons les choses sur un plan plus concret. Ma remise en forme passe évidemment par mon alimentation. En 2016, j'avais amorcé un réglage alimentaire en accord avec la naturopathie. Il m'avait permis de m'alléger de 6 kilos. Malheureusement, avec la reprise du travail et la difficulté à trouver un rythme satisfaisant, j'ai un peu lâché prise. J'ai repris un peu, puis reperdu, puis repris. Je me suis néanmoins stabilisée à -6kg de perdu (je partais de 15 kg en trop 4 mois après mon accouchement). J'ai donc recontacté Lucie, ma Diététicienne Naturopathe, qui m'a concocté de nouveaux menus afin de mincir à mon rythme et durablement en récupérant la forme. Elle m'a également conseillé des vitamines et minéraux, du germe de blé et et de la levure de bière. J'ai repris ce régime alimentaire depuis une semaine seulement et, même si je n'ai encore rien perdu et bien, je me sens malgré tout mieux, plus en forme. Je me rends compte qu'après 3 grossesses et beaucoup de stress (les études , le boulot), j'etais très carencée en vitamines et minéraux, ce qui accentuait sans doute mon état de fatigue.

Au niveau de l'activité physique, je vais reprendre modérément de façon à m'y tenir sur le long terme: ce sera piscine tous les 15 jours et un peu de marche rapide quand j'en aurais l'occasion.

Bien entendu, je rêve de refaire des nuits complètes et réparatrices. Là, je n'ai aucune solution miracle. Un jour sans doute. En attendant, je vais m'obliger à me reposer dès que j'en ai l'occasion et que le besoin s'en fait sentir: sieste ou méditation peu importe mais essayer de récupérer peu à peu de l'énergie pour tenir sur le long terme.

Voilà, c'était ma participation (en retard) au rendez-vous de janvier d'Une souris bleue. (Et non, la ponctualité ne fera pas partie de mes bonnes résolutions 2017, toujours pas hi hi ^^).


jeudi 29 décembre 2016

Rétrospective 2016 et perspectives 2017

Dans quelques jours, 2016 s'en ira pour laisser la place à une année nouvelle. En attendant les bonnes résolutions et les vœux, j'ai envie de me retourner sur l'année qui vient de passer et de faire un petit bilan.

Tout d'abord sur le blog, vous avez été nombreux à nous rejoindre et je vous en remercie. Merci à ceux qui laissent un petit commentaire et merci aussi aux lecteurs de l'ombre (je suis moi-même une lectrice cachée de nombreux blogs), vous contribuez tous à le faire vivre!

Cette année, vous avez particulièrement aimé ces billets:

Mon B.A.B.I

La mère parfaite, c'est moi

Avoir 3 enfants, six mois après

J'ai emmené des ados voir le Tour de France

Première rencontre bloguesque

Ce que #travelwithkids veut vraiment dire

Permettez-moi

Inexorablement, le mot-clé de cette année chez moi aura été "fatigue". C'est vraiment le premier qui me vient à l'esprit. Malgré les bons moments. Ça me chiffonne un peu parce que cette fatigue accumulée me fait voir mon joli monde à travers un voile gris et m'empêche d'en profiter pleinement. Il n'en faudrait pourtant pas beaucoup pour aller mieux: quelques nuits réparatrices seraient déjà un bon début. Forte de ce constat, j'ai pris quelques décisions pour 2017:

- Tout d'abord, je diminue de 20% mon temps de travail à partir du 1er janvier. Ce qui me permettra d'être moins au contact de l'ambiance détestable du boulot, de passer plus de temps avec Little 3, d'aller chercher les grandes à l'école 2 midis par semaine et d'avoir un peu de temps pour moi.

- Little 1 arrête l'art plastique le mercredi après-midi et ne garde que le judo, ce qui nous fera moins courir avec les deux petites.

- Je vais essayer d'aller à la piscine (seule) au moins deux fois par mois (je pense que je peux m'y tenir).

- Je vais reprendre mon réglage alimentaire pour tenter de finir de perdre les kilos qui me reste de ma grossesse et retrouver la forme.

- Je vais espérer plus que tout que les filles nous laissent dormir la nuit.

- Je vais apprécier ce que j'ai, je vais en prendre soin et le faire bien.


vendredi 23 décembre 2016

Notre mois de décembre 2016

À quelques heures du réveillon de Noël que nous allons passer, une fois encore, chaleureusement entourés de nos familles et des gens que nous aimons, je veux inscrire sur le blog quelques photos et moments de ce mois de décembre, de cette période de l'Avent si chère à mon cœur.

Hélas, en bonne blogueuse en carton que je suis, je n'ai pas toujours eu le reflexe de dégainer mon smartphone pour immortaliser et partager tous les bons moments de ce mois écoulé. Ben non, j'étais trop occupée à les vivre ces moments et à en profiter pleinement.

Mais, en dépit de la fatigue qui m'a collé à la peau tout le mois, je veux surtout retenir:

- le marché de Noël de Meyssac et le plaisir de revoir mes anciens collègues, de partager quelques heures ou quelques minutes avec eux tandis que les Littles jouent ou tournent sur le Carroussel avec l'orgue de Barbarie en fond sonore.

- la décoration du sapin et des Littles surexcitées qui le surcharge de toutes les boules et guirlandes qui sortent du carton.

- la crèche que j'ai enfin rachetée, après des années de carence dues à des santons cassés et perdus. J'ai craqué sur un modèle venu d'Allemagne avec des personnages à la bouille sympathique et rigolote.

- les Littles qui se jettent sur leurs calendriers de l'Avent dès le saut du lit.

- L' Arbre de Noël de l'école et celui de la commune qui contribuent chaque année à plonger les enfants et les parents dans la magie de Noël.

- les décorations créés par Little 1 à son cours d'arts plastiques ou ramenées de l'école par les deux grandes.

- ma Little 2 qui découvre ses propres aventures au pays du Père Noël.

- une promenade en calèche, des rencontres avec le Pere-Noël (encore) lors d'une chouette journée en famille.

- les Bredeles que nous avons fait tardivement cette année mais dont je ne pourrais faire impasse tant c'est une tradition affective fortement ancrée chez moi.

Je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de Noël!