vendredi 18 décembre 2015

Les vacances et l'ambivalence de la mère

Ce soir, nos têtes blondes (enfin, chez moi, elles sont brunes en l'occurrence) seront en vacances de Noël et, particulièrement cette année, je les attends autant que je les redoute.

Je les redoute parce que, pour la première fois depuis la naissance de Little 3 pendant les vacances de la Toussaint, je vais me retrouver avec les trois à gérer. Chacune avec un rythme différent. Chacune avec ses exigences et ses demandes d'attention. Et avec le chamboulement familial, on a connu des relations difficiles entre les frangines ces derniers temps. Je les redoute parce que ça veut dire aussi des repas à préparer deux fois par jour pour cinq personnes (bon ok Little 3 est encore au sein mais c'est bien moi qui cuisine dans ce cas aussi, non?), une maison qui se salit deux fois plus vite, des sollicitations en permanence et, au final une fatigue maternelle qui s'accroît ce qui n'est bénéfique pour personne.

Mais je les attends aussi avec impatience. Parce que j'ai envie de profiter de mes grandes Littles. Depuis deux mois, nos relations se résument à se préparer en speed le matin avant de partir pour l'école et de gérer le 17-20h (toujours en speed) avec le classique goûter-devoirs-bain-préparation du repas-dîner-pipi-laver les dents-petit livre-au lit avec, en fond sonore, les hurlements de rage de Little 3 qui proteste car on ne s'occupe pas d'elle.
J'attends de ces vacances qu'elles nous permettent de souffler, maintenant que la tornade (l'arrivée tonitruante de Little 3 dans nos vies) s'est un peu calmée. J'attends de pouvoir traîner en pyjama jusqu'à midi, j'attends de pouvoir aller au cinéma avec mes grandes Littles, j'attends de pouvoir pâtisser un peu avec elles, de prendre le temps de se câliner dans la journée quand Little 3 dort, de méditer, d'aller se promener tous ensemble, de les observer toutes les trois nouer des relations et construire leur fratrie. J'attends de ces vacances que mes grandes se reposent un peu de leur trimestre, soignent leur rhume et soient moins à fleur de peau. J'attends de pouvoir être plus disponible pour chacune d'elle, parce que nous aurons plus de temps pour ça quotidiennement.

Voilà, j'attends de ces vacances de Noël qu'elles nous permettent de nous fabriquer une petite vie de famille unie et chaleureuse.

Bonnes vacances  et joyeuses fêtes à tous!


4 commentaires: